La fécondation In Vitro (FIV)

Photo prise par M-A Fernández
Processus de microinjection des spermatozoïdes préalablement sélectionnés dans la membrane de l'ovule (fiv ICSI)

 

Cette technique plus complexe consiste à féconder les ovocytes de la patiente au laboratoire avec le sperme du conjoint (ou du donneur). Les embryons alors obtenus sont ensuite transférés dans la cavité utérine de la patiente.

 

Cette technique comporte 4 étapes:

 

1) La stimulation ovarienne: La patiente est soumise à un traitement hormonal durant une dizaine de jours pour stimuler les ovaires. Elle fait des échographies tous les deux jours pour vérifier le bon développement des follicules. Ensuite, on lui induit une ovulation programmée.

 

2) La ponction: la patiente, préalablement endormie, subit une petite intervention (20 min) au bloc opératoire: le gynécologue ponctionne par voie vaginale les ovaires pour aspirer les ovocytes contenus dans les follicules stimulés. Les ovocytes recueillis sont alors directement remis au laboratoire.

 

3) La fécondation: Les biologistes fécondent artificiellement les ovocytes en les mettant en contact avec les spermatozoïdes, préalablement centrifugés. Il existe aujourd'hui d'autres techniques, telles que ICSI et IMSI, pour augmenter sensiblement le taux de fécondation. Les ovules fécondés correctement sont ensuite gardés dans un incubateur durant quelques jours (2-3 jours) où ils continueront leur division et développement.

 

4) Le transfert d'embryons: Les embryons obtenus au laboratoire sont aspirés dans un cathéter et ensuite transférés dans la cavité utérine de la patiente. Un maximum de 2 embryons est transféré à chaque fois. Ce procédé est rapide et indolore. Les embryons surnuméraires sont alors congelés selon les nouvelles techniques de congélation (vitrification) pour un éventuel usage ultérieur.

 

Quand préconise-t-on cette technique ?

 

Lorsqu'il y a des difficultés de l’activité coïtale (exemple : vaginisme), des troubles de la glaire cervicale, endométriose légère, de facteur immunologique avec faible titre d’anticorps, troubles de l’ovulation, trompes ligaturées, stérilité d’origine inconnue, problème de mobilite spermatique, ainsi que pour les femmes seules et les couples de femmes.

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Informations pratiques: